Les étapes pour ouvrir un commerce

by Simplement Entrepreneurs | décembre 20, 2018 8:58

La plupart des entreprises françaises ne sont pas des grands groupes, des marques célèbres ou des start-ups. Non, la majorité des entrepreneurs français ouvrent des commerces ! Bien que moins rentable qu’il y a quelques siècles, le succès peut cependant toujours être au rendez-vous. Pour cela, il faut avant tout connaître les étapes et démarches indispensables à l’ouverture de son commerce, quel qu’il soit. Simplement Entrepreneurs vous les détaille.

Posséder les connaissances nécessaires

Pour bien se lancer, il faut suffisamment se renseigner sur certaines choses et surtout ne pas y aller à l’aveugle ! D’abord, le commerce physique souffre face au commerce en ligne, depuis quelques années et de plus en plus. Il faut ainsi se distinguer par l’originalité, la tendance ou l’emplacement pour séduire de nouveaux clients. Également, il est préférable d’avoir une idée de son futur commerce et une certaine connaissance si ce n’est expertise en la matière.

Enfin, il faut connaître le potentiel de son commerce : l’étude de marché, véritable pilier du business plan et de l’entrepreneuriat, est indispensable pour anticiper les comportements des consommateurs ! Cette analyse globale servira autant à choisir son secteur d’activité qu’à prévoir les résultats financiers potentiels, entre autres.

Définir clairement les points clés du business plan

Ce n’est pas parce que l’habillement, la restauration ou votre idée de commerce fait partie des bases de la société de consommation que vous devez négliger votre business plan, au contraire ! Les principaux éléments sont :

Les démarches administratives et juridiques

Une fois toutes ces informations en tête et la faisabilité du projet établie, il est temps de passer à l’action ! En commençant par la recherche d’un local adapté, puis en enchaînant avec la négociation des termes du contrat de bail commercial par la suite.

Le financement est une autre grande problématique à ce stade : l’apport personnel doit être suffisant pour pouvoir convaincre la banque. Bien sûr, en France, plusieurs aides et subventions existent pour accompagner les créateurs de commerces : des aides de Pôle Emploi, d’autres subventions territoriales ou certaines aides dédiées aux femmes entrepreneurs. Bien se renseigner est donc plus que recommandé !

Vient ensuite le moment de choisir votre statut juridique : Microentreprise, EURL, SAS, SARL… Les possibilités sont nombreuses, chacune possédant ses avantages et inconvénients.  Une fois votre choix validé, il faut passer à la rédaction des statuts pour rendre tout cela officiel !

Quelles dernières formalités avant d’ouvrir ?

Une fois le commerce prêt à être ouvert, il reste des règles à respecter. Il s’agit d’abord de l’immatriculation au registre du commerce et des sociétés (RCS), puis de la déclaration au service des impôts, etc. Selon le type de statut choisi, des obligations différentes sont à respecter, d’où l’importance, une fois encore, de bien se renseigner pendant le processus.

Après avoir effectué ses étapes, vous devriez en mesure de pouvoir vous lancer avec un stress en moins.

Salarié ?

Les éléments à prendre en considération lors de ce choix sont les suivants :

Chaque statut ayant ses propres caractéristiques, vous devez comparer pour choisir la meilleure option pour vous.

Source URL: https://simplement-entrepreneurs.fr/etapes-ouvrir-commerce/