Covid-19 : pas d’impact négatif sur la création d’entreprise

Covid-19 : pas d’impact négatif sur la création d’entreprise
06 octobre 15:35 2020 Imprimer Cet Article

En juillet 2020, le nombre de créations d’entreprises a augmenté de 9% en France selon une étude l’Insee*. Cette forte hausse vient confirmer une tendance qui se dessine nettement depuis le mois de mai. Et ce, malgré le contexte de crise du coronavirus. L’augmentation du nombre de nouvelles entreprises touche tous les secteurs d’activité et tous les statuts : microentreprises ou entreprises classiques. Décryptage.

Rebond de l’entrepreneuriat, mais pas seulement

Au total, près de 212 000 entreprises ont été créées en France sur les trois derniers mois. Ce nombre dépasse même les chiffres de 2019 sur la même période (+4,6%). Pourtant, 2019 était une année historique avec plus de 815 000 créations d’entreprises.

Cette forte dynamique peut s’expliquer par un rattrapage lié à la période de confinement, avec en conséquence un décalage nécessaire des ouvertures. Mais les chiffres étant supérieurs à ceux d’avant crise, ce rattrapage n’est pas la seule explication. Il est également intéressant de noter que le nombre de microentreprises a particulièrement bondi en mai (+56%) et en juin (+33%). Sur les mois de mai, juin et juillet, il représente même près de 50% des nouvelles immatriculations. En période de crise, le statut d’autoentrepreneur devient souvent une valeur refuge pour les demandeurs d’emploi, dans l’attente de retrouver un nouveau travail.

Plus largement, il faut noter que la hausse des créations d’entreprises touche toutes les catégories de sociétés, avec une augmentation de 13,4% du nombre de créations d’entreprises dites classiques en juillet.

Création d’entreprise : la restauration, le secteur le plus dynamique

Tous les secteurs d’activité sont concernés par la hausse de créations d’entreprises. En juillet, la hausse la plus significative concerne la restauration, notamment la restauration rapide, et les activités d’hébergement (+42,2 %). Ensuite, viennent les activités de services à la personne (+15,9%). Autre phénomène observable : la montée en puissance des activités de « transports et entreposage » sur les trois derniers mois. Les hausses les plus notables dans ce domaine sont celles liées aux activités de poste et de courrier. Une dynamique qui illustre le fort développement des services de livraison à domicile depuis le confinement.

A mi année, le nombre cumulé d’entreprises créées sur les douze derniers mois est en hausse de 2,9% par rapport à l’année précédente. Un chiffre, qui laisse penser que l’année 2020 sera, malgré la crise, encore l’année de l’entrepreneuriat.

*Lire l’étude de l’Insee : www.insee.fr

  Catégories:
écrire un commentaire

0 Commentaires

Pas de commentaires pour l’instant!

Laissez votre commentaire et débutez une conversation ! .

Ajouter un Commentaire