Salariés ou indépendants frontaliers : bien choisir votre protection sociale

Salariés ou indépendants frontaliers : bien choisir votre protection sociale
09 octobre 09:55 2020 Imprimer Cet Article

Les travailleurs frontaliers sont des salariés ou indépendants qui exercent leur activité professionnelle dans un autre pays de l’UE que leur lieu de résidence. En France, on estime leur nombre à plus de 360 000. Quel est leur statut ? A quel régime de protection santé sont-ils affiliés ? Existe-t-il des assurances santé spécifiques pour eux et leur famille ? Explications.

Travailleur frontalier : un statut spécifique

Vous êtes considéré comme travailleur frontalier si vous résidez et travaillez dans deux États membres de l’UE différents. Pour obtenir ce statut spécifique, il faut retourner chaque jour ou a minima une fois par semaine dans votre pays de résidence. A titre d’exemple, vous habitez en France et vous traversez la frontière pour exercer votre activité professionnelle en Suisse, en Belgique, à Andorre, au Luxembourg, en Allemagne, en Espagne, en Italie ou à Monaco.

Sécurité sociale pour les frontaliers : quelle réglementation ?

D’une manière générale, votre organisme de sécurité sociale de rattachement dépend du pays où vous cotisez. Pour vos remboursements de santé, vous êtes donc couvert dans le pays de l’UE dans lequel vous exercez votre activité professionnelle.

Pour bénéficier d’une double couverture en matière de santé, à la fois dans le pays où vous travaillez et dans votre pays de résidence, il faut vous adresser à l’organisme d’assurance maladie dont vous dépendez et lui demander le formulaire S1. Cette demande d’attestation pour ouvrir vos droits dans votre pays de résidence est un formulaire individuel qui devra être également renseigné par tous les membres de votre famille qui souhaitent bénéficier d’une couverture des deux côtés de la frontière.

Chaque pays disposant de son propre fonctionnement, nous vous conseillons de vous rendre sur le site de l’assurance maladie du pays où vous exercez votre profession pour vérifier vos droits et les démarches spécifiques associées.

Frontalier suisse : quelle couverture santé ?

La Suisse rassemble près de la moitié du nombre total de travailleurs transfrontaliers résidant en France. L’occasion de faire un focus sur votre couverture santé si vous comptez y travailler.

Lors de votre première prise de poste en Suisse, lorsque vous y reprenez une activité professionnelle après une période de chômage ou si vous venez de vous installer en France, vous disposez de 3 mois pour choisir entre la sécurité sociale française ou l’assurance maladie suisse (LAMal). Ce choix est irrévocable, c’est ce que l’on appelle le droit d’option. Une fois ce délai dépassé, vous êtes, par défaut, obligatoirement affilié au régime suisse.

Frontalier suisse : à statut spécifique, complémentaire santé spécifique

Afin de bénéficier d’une assurance complète pour vous et votre famille, il est essentiel de vous faire accompagner par un professionnel. ENTORIA, acteur majeur du courtage d’assurance pour les entrepreneurs et maîtrisant parfaitement les spécificités liées à votre statut de frontalier Suisse, a conçu et développé une couverture santé qui vous est dédiée.

Pour qui ?

L’offre ENTORIA Santé Frontalier Suisse est destinée à tout salarié ou travailleur indépendant résidant en France et travaillant en Suisse, l’offre peut également couvrir les membres de sa famille.

Quelle couverture d’assurance ?

L’offre Santé Frontalier Suisse ENTORIA permet de rembourser les frais de santé (consultations médecin généraliste, dentaire, aides auditives, optique, médecine douce…) et de prendre en charge des soins effectués en France et en Suisse.


Trouvez un courtier conseil proche de vous

  Catégories:
écrire un commentaire

0 Commentaires

Pas de commentaires pour l’instant!

Laissez votre commentaire et débutez une conversation ! .

Ajouter un Commentaire