Porteurs de projets : quelles aides pour financer la création de votre entreprise ?

Porteurs de projets : quelles aides pour financer la création de votre entreprise ?
20 août 16:17 2020 Imprimer Cet Article

Financer l’activité, trouver des locaux ou encore faire face aux impôts et aux charges, est parfois compliqué, surtout au lancement d’une entreprise. En France, de nombreux dispositifs d’accompagnement, de soutien financier et de subventions existent pour vos premiers pas d’entrepreneur. Décryptage…

Vous créez votre entreprise ? Voici les principales aides dont vous pouvez bénéficier*


les aides pour financer la création de votre entreprise

* Vérifiez les conditions d’éligibilité

Glossaire des dispositifs d’aide à la création d’entreprise

– L’ACRE permet une exonération partielle de charges sociales pendant la première année d’activité sous condition de revenus.

– Le statut Jeune Entreprise Innovante (JEI) cible les entreprises qui investissent et interviennent dans des projets innovants. Elle permet de bénéficier d’allègements fiscaux ou d’exonérations de charges sociales dès la création.

– Le crédit d’impôt recherche (CIR) s’adresse aux TPE et PME avec des activités de R&D (recherche fondamentale ou expérimentale).

– L’Aide à la reprise ou à la création d’entreprise (ARCE) est un dispositif qui permet de bénéficier du versement d’une partie des allocations chômages restant à percevoir lorsque vous créez votre entreprise en remplacement de l’ARE.

– Le congé pour création d’entreprise. Vous pouvez demander un congé à votre employeur pour monter votre propre projet. À l’issue de ce congé d’une année, vous pouvez retrouver votre précédent emploi ou une mission équivalente si votre création d’entreprise a échoué. Cette aide non financière apporte de la sécurité en garantissant un retour à l’emploi en cas de nécessité.

– Le NACRE (Nouvel Accompagnement à la Création ou la Reprise d’Entreprise) propose un accompagnement de 3 ans pour la création ou la reprise d’une entreprise. Le dispositif aide au montage du projet, à sa structuration financière et au démarrage de l’activité.

– La Garantie Egalité Femmes (ex FGIF) dispensée par France Active va venir garantir un ou plusieurs prêts et faciliter la recherche de fonds.

– Le CLEFE (Club Local d’Epargne pour les Femmes qui Entreprennent) peut proposer des prêts qui ne nécessitent aucun apport personnel et avec des taux d’intérêt réduits.

– Les prêts d’honneur sont le plus souvent attribués à l’échelle locale via des organismes publics ou privés. Les prêts d’honneur sont des prêts, sans intérêt ou à taux réduit, qui viennent systématiquement en complément d’un prêt bancaire classique ou d’un micro-crédit.

– Les organismes bancaires et les organismes d’accompagnement conventionnés par l’État peuvent également proposer des prêts avec des conditions bonifiées pour les créateurs d’entreprises.

  Catégories:
écrire un commentaire

0 Commentaires

Pas de commentaires pour l’instant!

Laissez votre commentaire et débutez une conversation ! .

Ajouter un Commentaire