Petit guide du déconfinement pour les entrepreneurs

Petit guide du déconfinement pour les entrepreneurs
20 mai 14:36 2020 Imprimer Cet Article

Le ministère du Travail vient de publier un protocole national pour accompagner les entreprises dans la mise en place de mesures visant à protéger la santé et la sécurité de leurs salariés.
Ce protocole vient compléter les fiches conseils et les guides métiers élaborés en partenariat avec les fédérations professionnelles et les partenaires sociaux. Ils sont également disponibles sur le site du ministère du Travail.

Protocole national : quelles mesures doivent-être prises par les entreprises ?

Le principe du protocole est d’éviter tout risque d’exposition au virus, d’évaluer les risques qui ne peuvent être évités et de donner la priorité aux mesures de protection collective.
Tous les professionnels, qu’ils soient entrepreneurs, travailleurs indépendants ou travailleurs non-salariés (TNS) devront mettre en place les différentes mesures préconisées dans le guide.
Ils devront en outre revoir leur organisation pour permettre à chacun de reprendre l’activité “in situ”, sereinement et en toute sécurité.

Mesures barrières et distanciation physique :

• Se laver régulièrement les mains à l’eau avec du savon, utiliser un dispositif à usage unique pour les sécher ou utiliser une solution hydro-alcoolique
• Éviter de se toucher le visage et/ou la bouche
• Éternuer ou tousser dans son coude et utiliser des mouchoirs jetables
• Maintenir 1 mètre de distance entre chaque collaborateur, et donc définir un espace de travail de 4m² sans contact autour de chaque personne. Si la distanciation est impossible, les équipements de protection individuelle sont obligatoires (masques, visière, lunettes, sur blouse). Éviter de porter des gants, qui sont des vecteurs de transmission
• Désinfecter régulièrement les objets, tels que les poignées de portes, les sanitaires, les téléphones, etc.
• Aérer les pièces fermées toutes les 3 heures pendant 15 minutes

Gestion des flux au sein de votre entreprise :

• Identifier les zones de circulation, d’affluence et d’attente
• Des plans de circulation doivent être mis en place pour les salariés, les clients, les fournisseurs ou les prestataires externes
• Prioriser les « voies à sens unique » et utiliser des marquages au sol ou un système d’affichage pour symboliser la distance minimale à respecter ou les zones d’attente
• Garder les portes ouvertes si possible
• Un mémo présentant la nouvelle utilisation des espaces de travail et les conditions de circulation doit être envoyé aux salariés
• Aménager et échelonner les horaires de travail et de pause
• Le télétravail doit être privilégié chaque fois que possible

Responsabilité de l’employeur et des salariés :

Côté salariés : Si les salariés pensent avoir été en contact avec une personne porteuse du virus ou présentant des symptômes grippaux, ils ont la responsabilité de le signaler à l’entreprise.

Pour faciliter les remontées terrain, un référent COVID-19 peut être désigné.

Côté employeur : en cas de non-respect des mesures citées précédemment, qui sont communes à toutes les entreprises, la responsabilité civile et pénale peut être engagée.

Campagnes de dépistages et prise de température :

Les campagnes de dépistage sont interdites. Plusieurs entreprises ont mis en place des prises de température avant d’entrer dans les locaux. Cette mesure n’est pas recommandée, car la fièvre n’est pas toujours signe de maladie et elle peut passer inaperçue lors de la prise de médicaments. Le salarié a le droit de refuser le contrôle.

  Catégories:
écrire un commentaire

0 Commentaires

Pas de commentaires pour l’instant!

Laissez votre commentaire et débutez une conversation ! .

Ajouter un Commentaire