Dirigeant : Qui peut engager votre responsabilité personnelle ?

Dirigeant : Qui peut engager votre responsabilité personnelle ?
20 septembre 08:00 2017 Imprimer Cet Article

En tant que dirigeant, votre responsabilité personnelle peut être mise en cause par de nombreux acteurs, lesquels peuvent être internes ou externes à votre entreprise. Il est ainsi capital de connaître les cas d’engagement afin de gérer activement et sereinement son entreprise et pouvoir se garantir une protection optimale.

Engager la responsabilité personnelle du dirigeant

Selon l’article 1382 du code Civil, « tout fait quelconque de l’homme, qui cause un dommage à autrui, oblige celui par la faute duquel il est arrivé, à le réparer ». C’est pourquoi un dirigeant, dans le cadre de l’exercice de son activité, peut voir sa responsabilité personnelle engagée. Cela désigne le fait, pour le dirigeant, de se voir reprocher d’avoir commis une faute en lien de causalité avec un préjudice.

Des caractéristiques précises doivent exister pour que la responsabilité personnelle du dirigeant soit engagée :

  • Ce dernier doit avoir commis une faute. Il peut s’agir :
    • d’une infraction aux dispositions législatives ou réglementaires applicables à la société (comme l’inobservation des formalités de constitution entraînant un préjudice pour la société),
    • de la violation des statuts de la société (par exemple, le dirigeant prend seul une décision qui devrait être prise en accord avec les associés selon les statuts de la société),
    • ou d’une faute commise dans sa gestion (l’engagement de dépenses disproportionnées avec les fonds de la société, le manque de surveillance facilitant le détournement de fonds par un employé, des irrégularités dans la comptabilité…).
  • La personne qui poursuit le dirigeant en justice a subi un préjudice.
  • Un lien de causalité entre la faute et le préjudice existe, c’est-à-dire que la faute commise a causé du tort à la personne qui attaque le dirigeant.

Face à cela, que risque le dirigeant ? Celui-ci peut faire l’objet d’une interdiction de gérer son entreprise, d’une déchéance électorale (cela l’empêche d’être élu publiquement) et être condamné à combler le passif de la société personnellement.

Des collègues souhaitent engager la responsabilite personnelle du dirigeant

La mise en cause par des associés ou des employés de l’entreprise

Certains cas peuvent amener la responsabilité personnelle du dirigeant à être engagée au sein même de l’entreprise. Il peut alors s’agir d’acteurs internes à la société qui réclament réparation face aux agissements du dirigeant.

  • Un associé ou un employé évoque un préjudice personnel : pour des associés, cela peut être le fait d’être systématiquement tenu à l’écart des assemblées générales ou de ne pas percevoir de dividendes.
  • L’entreprise ou des associés représentant au moins 10% du capital subissent un préjudice collectif, portant atteinte à l’intérêt de plusieurs personnes.

Face aux risques internes à l’entreprise, la nécessité de se prémunir face à une éventuelle mise en cause de votre responsabilité personnelle est évidente.

La mise en cause par des tiers

Actionnaires, fournisseurs, créanciers, clients… Toute personne tierce à l’entreprise s’estimant lésée par les actions de celle-ci peut également engager la responsabilité personnelle du dirigeant. Le dirigeant n’étant pas tenu personnellement responsable à l’égard des personnes étrangères à l’entreprise, c’est l’entreprise qui portera la responsabilité du dommage commis dans la plupart des cas. Toutefois, il arrive que le préjudice fasse suite à une faute dite « séparable » des fonctions du dirigeant, c’est-à-dire qu’elle est directement imputable à celui-ci. Pour être qualifiée de séparable, cette faute doit remplir des conditions :

  • D’une part, le dirigeant l’a commise intentionnellement. Par exemple, un dirigeant trompe volontairement un fournisseur sur la solvabilité de la société : cela lui permet de bénéficier de livraisons qu’il n’aurait pas obtenues sans l’accomplissement d’une telle manoeuvre.
  • D’autre part, il s’agit d’une faute grave, incompatible avec l’exercice normal de l’activité de l’entreprise. Le dirigeant commet à plusieurs reprises des actes de contrefaçon et de concurrence déloyale, par exemple.

La plupart des dirigeants d’une société commerciale, dès lors qu’ils commettent une faute séparable, peuvent voir leur responsabilité personnelle engagée.

Comment bien se protéger ?

Qu’il s’agisse d’un litige avec un salarié qui évoque une infraction au code du travail ou d’une mise en cause de l’administration suite à une déclaration fiscale erronée, l’éventuelle mise en cause de votre responsabilité en tant que dirigeant peut mettre à mal votre entreprise, votre patrimoine personnel ainsi que votre réputation. La nécessité de vous protéger face à cela est importante, car les risques sont nombreux !

Des assurances existent pour vous protéger contre les risques possibles. En cas de faute, erreur ou omission commise envers des clients, des tiers ou des salariés, l’assurance responsabilité civile professionnelle couvre les potentiels dommages matériels, immatériels et corporels. Ce type de garantie est fortement recommandé et même, parfois, obligatoire (notamment pour les professionnels de santé, du droit, du bâtiment) ! Les assureurs proposent donc des contrats adaptés à vos besoins en tant que dirigeant. Attention : certaines assurances responsabilité civile sont limitées aux garanties les plus courantes et ne couvrent pas toutes les situations possibles. Il est donc vivement recommandé de vérifier consciencieusement les garanties prises en charge.

 

La fonction de dirigeant implique de nombreuses responsabilités. Au cours de l’exercice de votre activité, des fautes de gestion peuvent vous être reprochées, auquel cas votre responsabilité personnelle sera mise en danger. Il est nécessaire de bien vous protéger face à ces risques. D’autres questions ? Nos experts vous répondent !

Vous cherchez des solutions d’assurances pour vous ou vos salariés ?

Un courtier partenaire peut vous accompagner dans vos démarches

ÊTRE RAPPELÉ

écrire un commentaire

0 Commentaires

Pas de commentaires pour l’instant!

Laissez votre commentaire et débutez une conversation ! .

Ajouter un Commentaire