Steve Jobs : les 5 conseils d’un visionnaire

Steve Jobs : les 5 conseils d’un visionnaire
26 juillet 09:19 2017 Imprimer Cet Article

Figure emblématique de l’entrepreneuriat, Steve Jobs s’est très vite imposé dans le milieu de l’innovation et du digital. Il est le pionnier de l’avènement de l’ordinateur personnel, du baladeur numérique, du smartphone et de la tablette tactile. Cofondateur, directeur général et président du conseil d’administration d’Apple Inc, il dirige aussi les studios Pixar et devient membre du conseil d’administration de Disney lors du rachat en 2006 de Pixar par Disney. Quelles leçons peut-on tirer de son incroyable parcours ?

 

1/  Analysez votre marché en permanence

« C’est très dur de fabriquer des objets pour une catégorie de la population. La plupart du temps, les gens ne savent pas ce qu’ils veulent avant que vous le leur montriez »

Dans un environnement concurrentiel, il est primordial de rester compétitif et de maintenir sa légitimité sur son marché. Pour cela, plusieurs techniques existent afin de vous aider à bien saisir votre marché et votre concurrence.

Le SWOT vous permet d’analyser vos forces, vos faiblesses, vos opportunités et vos faiblesses. C’est une analyse très complète qui doit être faite avec sérieux afin d’apporter une réelle valeur ajoutée à votre entreprise.

  • Strength (forces) : il peut s’agir de votre savoir-faire, de votre expertise, l’étendue de votre réseau de distribution, vos brevets…
  • Weaknesses (faiblesses) : cela peut être un manque de communication, de notoriété, un manque de différenciation produit…
  • Opportunities (opportunités) : il peut s’agir de potentiels nouveaux marchés ou clients, une éventuelle fusion, les nouvelles technologies…
  • Threats (menaces) : d’éventuels nouveaux concurrents, nouvelles taxations…  

Vous avez aussi la technique Porter, laquelle simuler une situation de concurrence.

A noter : cette analyse se concentre sur un seul DAS (Domaine d’Activité Stratégique) plutôt que sur un produit ou une gamme de produits.

Les 5 forces (menaces) :

Donnez une note sur 10 à l’ensemble de ces menaces, afin de les prioriser.

  • Intensité de la concurrence : elle est susceptible d’être plus importante si l’entrée est facilitée.
  • Nouveaux entrants : une industrie connaissant de nombreuses entrées voit décroître la profitabilité de chacune de ses entreprises.
  • Pouvoir de négociation des clients : quelle est l’influence de vos clients sur le marché ? Peuvent-ils mettre une certaine pression sur votre entreprise ? Ont-t-ils la capacité d’exiger que vous revoyez vos prix à la baisse ?
  • Pouvoir de négociation des fournisseurs : un marché est moins attractif si les fournisseurs sont « puissants » et/ou organisés entre eux
  • Produits de substitution : existe-t’il un produit / service pouvant remplacer le vôtre ?

2/ Repenser son innovation :

“Je suis fier, autant des choses que l’on a fait que celles que l’on a décidé de ne pas faire. L’innovation, c’est dire non à des milliers d’idées.”

L’innovation ne concerne pas que la technologie, mais elle peut apparaître sous plusieurs formes comme :

  • Innovation procédés : correspond à l’apparition de nouvelles techniques/méthodes de production et/ou de vente.)
  • Innovation sociale : un processus mis en place dans le but de changer les pratiques habituelles afin de répondre à une situation sociale jugée insatisfaisante ).
  • Innovation organisationnelle : correspond à l’apparition d’une nouvelle organisation du travail et s’apparente à l’innovation de procédé

A vous de choisir lequel de ces types d’innovations sera votre priorité !

3/ Ne pas craindre l’échec

Steve Jobs a dit : “Je suis la seule personne que je connaisse ayant perdu un quart de milliard de dollars en un an, ça forge le caractère »

Tout entrepreneur se doit d’être confronté à une situation d’échec à un moment donné : malheureusement,  tout ne peut pas être toujours parfait.

Cependant, il faut savoir minimiser les situations de crise par un travail en amont.

Il est par exemple judicieux de protéger les piliers de votre société, vos meilleurs éléments, grâce à l’assurance homme. femme clé.

Mettez également en place une stratégie “Anti-fragile” sur le modèle de Nassim Nicholas Taleb, afin de prévoir l’échec pour s’en protéger un maximum.

Voici les caractéristiques d’un système “anti-fragile” :

  • Les sous-systèmes doivent être diversifiés, de manière à ce qu’il y ait toujours des sous-systèmes qui profitent des événements inattendus
  • Il doit y avoir un mécanisme de mise à mort des sous-systèmes frappés négativement par les événements inattendus
  • La volatilité, à condition qu’elle soit raisonnable, apporte de l’information.

Le secret philosophique de l’anti-fragilité est de ne pas essayer de prévoir les événements inattendus, qui sont par définition imprévisibles mais de travailler la robustesse et l’anti-fragilité, qui, elles, sont mesurables.

4/ Soyez un (très) bon communiquant :

Vous pouvez avoir la meilleure idée du monde : si vous ne savez pas la communiquer, cela ne servira à rien”.

La principale force que doit avoir un entrepreneur ou un dirigeant est de bien maîtriser ses présentations orales, mais aussi de rester concis et captivant. Jobs aimait faire des présentations de 20 minutes en 10 slides, avec deux lignes de texte maximum par slide. Une présentation non chargée et très éloquente permet au public de s’intéresser au maximum à ce qui leur est présenté, et sera mieux retenue et assimilée. Less is more !



5/ Alliez l’expérience des années à la fraîcheur d’une mentalité de novice :

“C’est incroyable d’avoir l’âme du débutant”.

En tant qu’entrepreneur, il faut avoir de l’expérience, mais aussi faire preuve de recul et de créativité pour perdurer. Pour cela, ayez de nouvelles idées en utilisant différentes techniques comme le brainstorming et la technique du “Et si” qui consiste à ouvrir la porte à des possibilités, d’envisager de nouvelles options.

  • Brainstorming : en groupe réduit (maximum 5 personnes), échangez pendant 30min max autour d’une problématique.
  • Et si : tentez d’ouvrir votre champ des possibles en posant sur le papier :

“Et si /  même si… (je décris ma situation ou mon problème), je faisais… (j’imagine une nouvelle option) ? »

 

Analyser son marché, innover, communiquer et performer tout en gardant l’âme du débutant… Lequel de ces conseils de Steve Jobs mettrez-vous en oeuvre en premier ? N’hésitez pas à vous exprimer dans notre section commentaire ci-dessous !

  Catégories:
écrire un commentaire

2 Commentaires

  1. Pagel elisabeth
    juillet 27, 14:24 #1 Pagel elisabeth

    Trajectoire hors du commun
    Il voulait trans-former le monde
    Il l’a fait
    On ne sait même plus comment c’était avant l’ordinateur
    Lire sa biographie

    « Steve Jobs »
    de Walter Isaacson

    Est un régal
    Le monde autrement
    Toujours avoir ça à l’intérieur de Soi

    Répondre à ce commentaire
  2. Simplement Entrepreneurs
    août 01, 15:30 #2 Simplement Entrepreneurs Auteur

    Merci Elisabeth pour ce beau message !

    Très belle journée,

    Répondre à ce commentaire

Ajouter un Commentaire