Entreprises du tourisme : un plan de relance ambitieux

Entreprises du tourisme : un plan de relance ambitieux
17 juin 15:08 2020 Imprimer Cet Article

La France est la première destination touristique mondiale. Face à la crise du coronavirus, et à l’arrêt brutal des activités du secteur du tourisme qui en découle (voyagistes, hôtellerie, camping, centres de loisirs, restauration…), le comité interministériel du tourisme a annoncé une série de mesures en mai dernier. Elles doivent être votées dans le courant du mois de juin et entreront immédiatement en vigueur, pour soutenir ce secteur à la veille des vacances d’été.

Prolongation de la prise en charge de l’activité partielle

Si les entreprises doivent depuis le 1er juin prendre en charge à hauteur de 15% le chômage partiel de leurs salariés, le secteur du tourisme, les hôtels et les restaurants, eux, bénéficieront d’une prise en charge à 100% des indemnités chômage par l’Etat et l’Unédic jusqu’à la fin du mois de septembre. Cette mesure concerne également les secteurs de l’événementiel sportif et culturel.

Meilleure prise en charge du fonds de solidarité pour les TPE, indépendants, professions libérales et micro-entrepreneurs

Un fonds de solidarité dédié à apporter une aide financière aux TPE, aux indépendants, aux micro-entrepreneurs ainsi qu’aux professions libérales a été mis en place par l’Etat et les régions au début du confinement. Pour en bénéficier, les entreprises doivent avoir fait l’objet d’une fermeture administrative, avoir perdu au moins 50% de leur chiffre d’affaires en mars 2020 (par rapport à mars 2019) et justifier d’un refus de prêt pour s’acquitter de ses charges. Ce dispositif est prolongé jusqu’à la fin de l’année 2020 pour le secteur touristique. Par ailleurs, les conditions d’obtention ont été élargies aux entreprises réalisant un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros et ayant jusqu’à 20 salariés. Le plafond de la subvention versée est porté à 10 000 euros.

Exonération des cotisations sociales de mars à juin 2020

Les TPE et PME du secteur touristique bénéficieront d’une exonération de cotisations sociales pour la période de fermeture administrative de mars à juin. À ces exonérations patronales s’ajoutera un crédit de cotisation égal à 20% des salaires versés depuis le mois de février. Il sera utilisable sur l’ensemble des cotisations dues par l’entreprise.

Prêt garanti par l’État saisonnier

Un nouveau PGE, prêt dit “saisonnier”, aux conditions plus favorables, sera dédié au secteur touristique. Le montant du prêt ne sera plus plafonné à 25% du chiffre d’affaires de l’année 2019, mais aux trois meilleurs mois de l’année.

Loyers et redevances annulés de mars à juin

Les loyers et les redevances d’occupation du domaine public dues aux bailleurs nationaux seront annulés pour les PME et les TPE du secteur du tourisme et de l’événementiel sportif et culturel pour la période de fermeture administrative de mars à juin.

Renforcement du prêt Tourisme de Bpifrance

Le prêt Tourisme de Bpifrance permet aux entreprises du secteur touristique de contracter un prêt dont le remboursement peut être différé de 24 mois et dont l’étalement des échéances varie d’un à dix ans. L’objectif est de permettre aux petites structures de poursuivre leurs investissements pour renforcer leur attractivité. L’enveloppe allouée à ce dispositif sera montée à un milliard d’euros (contre 250 millions aujourd’hui).

Par ailleurs, les banques peuvent accorder un report des échéances de crédit de 6 mois aux entreprises pour les aider à traverser une période difficile. Ce report pourra être allongé à 12 mois pour les petites et moyennes entreprises du secteur du tourisme. Cette demande formulée par le Gouvernement restera à la discrétion des banques.

Le Fonds Tourisme Social Investissement triple sa capacité d’investissement

Le FTI dédié à la rénovation et/ou la reconfiguration et/ou à l’extension des infrastructures et des équipements de vacances ou de loisirs du tourisme social, va être multiplié par trois en 2020 pour atteindre les 225 millions d’euros. Les critères d’éligibilité, qui ne sont pas encore communiqués à ce stade, devraient être assouplis.

Plus largement, en parallèle de ces mesures massives, le gouvernement réfléchit à un plan Marshall pour réinventer l’industrie du tourisme.

  Catégories:
écrire un commentaire

0 Commentaires

Pas de commentaires pour l’instant!

Laissez votre commentaire et débutez une conversation ! .

Ajouter un Commentaire