Les démarches à suivre pour devenir auto-entrepreneur

Les démarches à suivre pour devenir auto-entrepreneur
09 mars 09:06 2017 Imprimer Cet Article

Un auto-entrepreneur, appelé micro-entrepreneur depuis début janvier 2016, est un travailleur exerçant sous un régime éponyme. Il s’agit du statut le plus simple dans le cadre de la création d’entreprise. Permettant au travailleur de se mettre à son compte, il implique des démarches plus simples, autant au niveau social que fiscal. Il est, par ailleurs, possible d’exercer diverses (petites) activités en tant qu’auto-entrepreneur en marge d’une activité principale.

Qui peut devenir auto-entrepreneur ?

Tout le monde peut devenir auto-entrepreneur et posséder alors une seule et unique « micro-entreprise ». C’est une activité ouverte à toute personne désirant pratiquer une activité à titre individuel et profiter de conditions de travail avantageuses.

Tout d’abord, le choix de l’activité

Même si tout le monde peut devenir micro-entrepreneur, il ne faut pas se lancer au hasard. Il est important de faire un business plan au préalable. Dans un premier temps, il faut avoir une idée et pas n’importe laquelle. L’idée est de répondre à un manque ou un besoin constaté. Ici, il faut faire preuve de créativité et afficher une réelle volonté de changer les choses. Ensuite, il est important de décider où l’activité va être pratiquée et qui sont les cibles envisagées. Il est alors nécessaire de procéder à une étude de la clientèle et la proposition actuelle sur le marché : qui sont les concurrents ? Qu’est-ce que l’entreprise va apporter de plus ? Vient une étape essentielle du business plan : dans quelles conditions l’activité sera-t-elle pratiquée ? Enfin, quelles sont les ressources nécessaires ? La réalisation d’un budget prévisionnel puis d’un planning d’action est tout simplement incontournable.

Découvrez les étapes à suivre pour devenir micro-entrepreneur :

1. Faire une déclaration

La première chose à faire est de procéder à une déclaration sur le site Internet du CFE de l’URSSAF pour les entrepreneurs ou sur le site Guichet Entreprises à faire parvenir au CFE ou Centre de Formalité des Entreprises. Il s’agit alors de remplir le formulaire PO AE. En fonction du secteur d’activité, il faudra s’adresser au CCI ou Chambre de commerce et d’industrie, au CMA ou Chambre des métiers et de l’artisanat, à l’URSSAF ou encore auprès du greffe du tribunal de commerce. Par ailleurs, convient d’accompagner cette déclaration d’une photocopie de votre pièce d’identité, signée et comportant la mention « Je certifie sur l’honneur l’exactitude de cette pièce justificative d’identité. Fait à …, le … ».

2.  Inscription de l’entreprise

Une fois la première étape terminée, vous recevez un numéro de SIRET que vous allez utiliser pour procéder à l’inscription de votre entreprise sur le site des auto-entrepreneurs. Une notification concernant le régime d’imposition auquel vous serez soumis en matière de bénéfices (BIC ou BNC – régime micro-entreprise) et de TVA (franchise en base). Les coordonnées des interlocuteurs fiscaux à contacter afin de déclarer et de payer notamment l’impôt sur les bénéfices et la cotisation foncière des entreprises, mais également celles d’un correspondant dédié “entreprise nouvelle” pour vous informer sur les exonérations et allégements fiscaux vous seront également envoyés suite à l’enregistrement de votre déclaration.

3. Régime fiscal de l’entreprise

C’est aussi à ce moment que vous allez décider du régime fiscal et social qui vous convient (régime micro-social ou prélèvement libératoire sur l’IR). Attention, ceux qui ont opté pour une activité artisanale, commerciale ou industrielle sont dans l’obligation de s’immatriculer auprès du RCS ou Registre du Commerce et des Sociétés. Cette démarche aboutit sur l’obtention d’un KBIS auto-entrepreneur. Par ailleurs, les auto-entrepreneurs souhaitant démarrer une activité artisanale, devront effectuer un stage obligatoire payant, d’une durée minimale de 30 heures, qui prodigue des cours et des travaux pratiques afin d’apprendre la bonne gestion (prévisions) et les modes de financement de votre activité. Enfin, ils devront s’inscrire au répertoire des métiers.

4. Déclaration du chiffre d’affaire

Tous les mois ou tous les trimestres, chaque entrepreneur est tenu de faire une déclaration de ses chiffres d’affaires et de s’acquitter de ses cotisations.

Les aides disponibles pour devenir micro-entrepreneur

1. Les aides de la Chambre de métiers et de l’artisanat

Chaque chambre de métiers et de l’artisanat accueille régulièrement des réunions d’information gratuites permettant de mieux appréhender le statut d’auto-entrepreneur. Ce sont également des occasions de côtoyer des spécialistes. Il existe aussi des stages payants de préparation afin de définir son projet et d’évaluer sa rentabilité.

2. Les aides de l’ADIE

Pour sa part, l’ADIE propose des micro-crédits ou des micro-assurances répondant aux besoins des auto-entrepreneurs. Ces derniers peuvent également bénéficier de formations, de coachings et d’assistance assurés par des experts.

3. Les aides des Chambres de commerce et d’industries

Les chambres de commerce et d’industries organisent des réunions d’information, mais également des formations (payantes ou gratuites) pour mener à bien les projets.

4. Les aides à la création d’entreprises

Ces aides se matérialisent sous différentes formes : ACCRE ou aide à la création et à la reprise d’entreprise dédiée aux chômeurs et aux jeunes (exonération d’une partie des charges sociales couplée avec un accompagnement dans la mise en place de l’entreprise) ; exonération des charges sociales dans les départements d’outre-mer ; aides de Pôle Emploi (conservation d’une partie des allocations d’assurance chômage)…

Une fois que les différentes démarches pour devenir auto-entrepreneur ont été accomplies, il est recommandé de rejoindre une association d’auto-entrepreneurs pour bénéficier de conseils et optimiser les chances de succès dans cette aventure.

 

  Catégories:
écrire un commentaire

0 Commentaires

Pas de commentaires pour l’instant!

Laissez votre commentaire et débutez une conversation ! .

Ajouter un Commentaire