Comment calculer ses charges patronales en 2017 ?

Comment calculer ses charges patronales en 2017 ?
07 février 10:19 2017 Imprimer Cet Article

Les charges patronales correspondent aux cotisations sociales prises en charge par l’employeur. Leur calcul est basé sur la rémunération du salarié, peu importe le type d’activité et la taille de l’entreprise. Les taux devraient évoluer au mois de janvier 2017. En attendant, ceux de 2016 sont applicables.

Qu’appelle-t-on des charges patronales ?

Par opposition aux charges salariales dont le paiement revient à l’employé, les charges patronales sont supportées par l’employeur. Leur calcul s’effectue sur la base des rémunérations brutes d’un salarié donné. Les montants ainsi obtenus s’ajoutent ensuite au salaire brut. Le total global permet à l’entreprise de connaître le coût moyen d’embauche.

Evolution des charges patronales au début de l’année 2017

Pour le mois de janvier 2017, les taux des charges patronales vont être mis à jour. En attendant, les taux de 2016 continuent d’être valables : 

A tout cela viennent encore s’ajouter les contributions pour la retraite complémentaire ainsi que les cotisations spécifiques au cadre. Au total, les charges patronales s’élèvent en moyenne à 42 % du salaire brut.

Calcul des charges patronales point par point

Les charges directes

Les charges directes correspondent tout simplement à la rémunération directe de l’employé, correspondant à la contrepartie du travail fourni, le calcul étant basé sur le temps de travail et sur un barème préalablement fixé. Les éventuelles primes accordées au salarié font également partie des charges directes.

Les charges indirectes

  • Calcul des charges sociales salariales

En matière de charges indirectes, on retrouve d’abord les charges sociales salariales. Les charges salariales sont calculées sur la base du salaire brut, le taux moyen étant de 22 %.

  • Calcul des charges patronales

Quant aux charges sociales patronales, celles-ci correspondent en moyenne à 42 % du salaire brut.

  • Déterminer le coût total du salarié

Contrairement à certaines idées reçues, le coût total du salarié ne se cantonne pas à son salaire net. Pour avoir le coût réel, il convient d’additionner le salaire brut, les cotisations salariales et les cotisations patronales.

Prenons l’exemple d’un salarié rémunéré à 1 200 euros nets.  Pour un salaire net de 1 200 euros, le salaire brut est de 1 550 euros. Le salaire brut englobe les charges salariales et le salaire net. A cela s’ajoute les charges patronales soit : 1 550 x 42 % = 651 euros. Nous arrivons donc à un total de 1 550 + 651 = 2 201 euros.

Pour avoir une petite idée du coût d’embauche d’un salarié, il est possible d’utiliser l’outil de simulation mis en place par le gouvernement et disponible à l’adresse https://embauche.beta.gouv.fr/. Bien qu’étant encore en phase de test et constamment amélioré, cet outil s’avère bien utile pour les employeurs.

Chaque recrutement implique des coûts que chaque employeur doit tenir en compte avant de se lancer dans une embauche. Découvrez de plus amples informations à travers notre article : « Combien vous coûte réellement l’embauche d’un salarié ? »

  Catégories:
écrire un commentaire

2 Commentaires

  1. Pierre Hansen
    février 08, 20:54 #1 Pierre Hansen

    Merci pour l’article!

    Répondre à ce commentaire

Ajouter un Commentaire