Les aides à la création d’une entreprise

Les aides à la création d’une entreprise
18 octobre 08:00 2016 Imprimer Cet Article

 Vous voudriez créer votre entreprise mais vous avez un faible capital de départ ? Sachez qu’il existe de nombreuses aides à la création d’entreprise, que nous vous avons listé pour votre plus grand bonheur :

Les aides de l’État

Nacre (Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise) est un prêt à taux zéro réservé aux créateurs d’entreprise ou aux personnes qui souhaitent reprendre une entreprise. Cette aide a été mise en place pour aider au montage du projet ou à la reprise d’une entreprise, de la structuration financière au démarrage de l’activité pendant 3 ans maximum à partir du montage du projet. En revanche, il existe de nombreuses conditions pour obtenir ce prêt. Il est accessible aux personnes de 18 à 25 ans, aux personnes créant une entreprise dans une zone urbaine sensible et aux demandeurs d’emploi sous certaines conditions.

L’Arce (Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise) est une aide proposée par Pôle emploi. Elle permet de recevoir 45 % des allocations chômage brutes restant dues au jour de la création de votre entreprise. Autre option, vous pouvez choisir de maintenir une partie de vos allocations pendant 15 mois maximum. Pour bénéficier de cette aide vous devez être demandeur d’emploi indemnisé au titre de l’ARE (Aide au Retour à l’Emploi) et créer ou reprendre une entreprise.

L’Accre (Aide au Chômeur Créant ou Reprenant une Entreprise) est une exonération partielle de charges sociales pendant un an et un accompagnement pendant les premières années d’activité. Les personnes de 18 à 25 ans, les personnes créant une entreprise dans un quartier prioritaire de la politique de la ville ou encore les personne de moins de 29 ans reconnue handicapée peuvent aussi bénéficier de l’aide. En revanche, vous devez détenir plus de 50% du capital de l’entreprise seul ou en famille avec 35% de capital à titre personnel.

Le Cape (Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise) vous permet de bénéficier de l’accompagnement d’une entreprise ou association, qui s’engage à fournir des moyens matériels et financiers pour vous aider à la création ou reprise d’une entreprise. En contrepartie, vous êtes dans l’obligation de suivre un programme de préparation à la création ou à la reprise et à la gestion d’entreprise.

Le FISAC (Fonds d’Intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce) vous permet, si vous êtes commerçant, artisan et prestataires de services, sédentaires ou ambulants et que vous voulez créer votre entreprise, de bénéficier d’une aide de financement. Ces aides prennent la formes de subventions, soit 30 % pour les dépenses de fonctionnement et 20 % pour les dépenses d’investissement. Pour pouvoir en bénéficier votre dossier devra être sélectionné.

Le FGIF (Fonds de garantie à l’initiative des femmes) est une aide pour permettre aux femmes de  réaliser un prêt pour leurs projets de création ou reprise d’entreprise. Et depuis septembre 2015, la garantie a presque doublé en passant à 45 000 euros maximum, contre 27 000 euros avant septembre 2015. Concrètement, l’aide offre une garantie aux banques pouvant couvrir jusqu’à 70% du montant emprunté. Le grand avantage de cette aide est qu’absolument toutes les femmes peuvent le demander !

L’exonération de cotisations patronales dans les zones franches urbaines

Si vous avez la bonne idée d’installer votre entreprise dans une ZFU et que vous engagez un ou plusieurs salariés, vous pouvez être exonéré de cotisations patronales. Vous devez savoir que l’allègement fiscal ne peut dépasser 50 000 € par an. Pour en bénéficier, vous devez vous occuper de la démarche avant le 30 avril de chaque année et vous assurer de remplir toutes les conditions nécessaires.

Vous pouvez aussi bénéficier de la prime d’aménagement du territoire accordée par la Datar (Délégation interministérielle à l’Aménagement du Territoire et à l’Attractivité Régionale) pour toutes les entreprises qui s’installeront dans des zones d’aménagement du territoire définies à condition qu’elles emploient et investissent dans cette même zone.

D’autres aides sont disponibles selon les zones où vous comptez vous installer, comme la Prime d’Aménagement du Territoire (PAT) pour l’industrie et les services.

Subventions et Bourses

Vous pouvez aussi participer à différents types de concours récompensant les jeunes entreprises tel que le I-Lab 2016, la bourse FrenchTech, le PRI (Partenariat Régionaux d’Innovation) afin de remporter les subventions qu’ils proposent.

Enfin, sachez que les créateurs d’entreprise qui souscrivent dans le capital de leur entreprise peuvent bénéficier de réduction d’impôt sur le revenu.

  Article “identifié” comme:
  Catégories:
écrire un commentaire

4 Commentaires

  1. Robert de Villiers
    octobre 20, 12:00 #1 Robert de Villiers

    Très intéressant merci! Savez vous si il y a des bourses ou subventions pour s’exporter a l’étranger? Comment faisons nous au niveau des couvertures sociales?

    Répondre à ce commentaire
    • Simplement Entrepreneurs
      octobre 24, 16:28 Simplement Entrepreneurs

      Bonjour,
      Merci pour la confiance et l’intérêt que vous portez à Simplement Entrepreneurs.
      Nous allons vous contacter via votre adresse mail afin de vous apporter la réponse la plus adaptée à vos besoins.
      Belle journée et à bientôt,

      L’équipe Simplement Entrepreneurs

      Répondre à ce commentaire
  2. MELSE NELCY
    décembre 14, 14:04 #2 MELSE NELCY

    Pour le maintiens des allocations c’est jusqu’à épuisements des droits du demandeurs et non plus 15 mois maximum (les 15 mois max. c’était l’ancienne convention de l’assurance chômage)// Cordialement,
    _____________________________________________________
    L’Arce (Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise) est une aide proposée par Pôle emploi. Elle permet de recevoir 45 % des allocations chômage brutes restant dues au jour de la création de votre entreprise. Autre option, vous pouvez choisir de maintenir une partie de vos allocations pendant 15 mois maximum. Pour bénéficier de cette aide vous devez être demandeur d’emploi indemnisé au titre de l’ARE (Aide au Retour à l’Emploi) et créer ou reprendre une entreprise.

    Répondre à ce commentaire

Ajouter un Commentaire