Les aides à la création d’entreprise disponibles en 2019

Les aides à la création d’entreprise disponibles en 2019
06 juin 12:28 2019 Imprimer Cet Article

Pour financer votre projet de création d’entreprise, vous pouvez solliciter des « coups de pouce financiers ». En effet, afin de réunir tous les capitaux nécessaires pour vous lancer, des aides et subventions sont accessibles selon votre situation et votre projet. Alors, en complément de votre apport personnel et afin de couvrir la totalité de vos besoins pour vos premiers pas, découvrez les aides pour les créateurs d’entreprises.

Les aides et subventions pour les créateurs d’entreprises

Principalement distribuées par l’État et les collectivités, les aides financières ainsi que les subventions qui peuvent faciliter la vie d’un créateur sont nombreuses. On peut également en trouver auprès d’associations ou d’organismes spécialisés, et les obtenir selon des critères liés à votre situation et la nature de votre besoin par ailleurs ces aides ne sont pas que des aides financières mais aussi des aides en matière d’accompagnement, de conseils, d’orientation.

Les aides pour réduire les charges sociales et fiscales

Il existe tout d’abord des aides qui allègent l’imposition et vous exonèrent de certaines charges. Trois aides en particulier se destinent à limiter les charges sociales et fiscales de l’entrepreneur en début d‘activité :

  • L’ACRE. Tous les entrepreneurs ou presque ont le droit à ce dispositif anciennement réservé aux demandeurs d’emploi. Cette aide permet une exonération partielle de charges sociales pendant la première année d’activité sous condition de revenus.
  • Le statut Jeune Entreprise Innovante (JEI). Cette aide cible les entreprises qui investissent et interviennent dans des projets innovants. Elle permet de bénéficier d’allégements fiscaux ou d’exonérations de charges sociales dès la création. Une demande auprès du centre des impôts est nécessaire.
  • Le crédit d’impôt recherche (CIR). Dans la même logique que le statut de JEI, le CIR cible les TPE et PME avec des activités de R&D (recherche fondamentale ou expérimentale). Il est possible sous conditions de bénéficier d’une réduction d’impôts.

Les aides pour les demandeurs d’emploi créateurs d’entreprises

De nombreuses personnes sans activité décident de créer leur propre emploi en lançant leur entreprise. C’est votre cas ? Pour vous aider, plusieurs aides peuvent venir en soutien. Pour bien mener cette aventure entrepreneuriale nouvelle, trois aides en particulier sont essentielles.

  • L’ARCE. L’Aide à la reprise ou à la création d’entreprise est un dispositif qui vous permet de bénéficier du versement d’une partie des allocations chômages qu’il vous reste à percevoir lorsque vous créez votre entreprise en remplacement de l’ARE
  • Le congé pour création d’entreprise. Vous ne le savez peut-être pas mais vous pouvez demander un congé à votre employeur et profiter de ce temps pour monter votre propre projet. À l’issue de ce congé d’une année, vous pouvez retrouver votre précédent emploi ou une mission équivalente si votre création d’entreprise a échoué. Une aide qui n’est pas financière mais qui vous apporte de la sécurité en vous garantissant un retour à l’emploi en cas d’inaboutissement de votre projet.
  • Le NACRE. Le nouvel accompagnement à la création ou la reprise d’entreprise (Nacre) permet à certains bénéficiaires de créer ou reprendre une entreprise en étant accompagnés pendant 3 ans. Il aide au montage du projet de création ou de reprise, à la structuration financière et au démarrage de l’activité.

Les prêts d’honneur

Pour créer votre entreprise, vous pouvez compléter votre apport personnel avec un prêt d’honneur. Ces prêts sont distribués le plus souvent à l’échelle locale via des organismes publics et parfois privés. Ils étudient votre dossier de création d’entreprise et peuvent débloquer pour vous des fonds dont le remboursement s’effectuera progressivement, sans intérêt. Parfois, des intérêts sont appliqués avec un taux réduit. Les prêts d’honneur sont des prêts qui viennent systématiquement en complément d’un prêt bancaire classique ou d’un micro-crédit.

Sollicitez également les organismes bancaires et les organismes d’accompagnement conventionnés par l’État. Ils peuvent proposer des prêts avec des conditions bonifiées pour les créateurs d’entreprises. Pensez notamment au dispositif NACRE (Nouvel Accompagnement pour la Création ou la Reprise d’Entreprise) qui peut être proposé par ces organismes précités.

Enfin, afin d’être complet sur le sujet, n’oublions pas les aides pour les créatrices d’entreprise. En tant que femme, vous pouvez bénéficier d’aides qui vous sont réservées. C’est le cas notamment avec la Garantie EGALITE Femme (ex FGIF) qui peut vous aider à obtenir un crédit bancaire. Cette aide dispensée par France Active va venir garantir un ou plusieurs prêts et faciliter votre recherche de fonds. Si vous êtes une femme, rapprochez-vous également des clubs locaux d’épargne pour les femmes qui entreprennent (CLEFE). Ces clubs peuvent proposer des prêts qui ne nécessitent aucun apport personnel et avec des taux d’intérêt réduits.

  Catégories:
écrire un commentaire

0 Commentaires

Pas de commentaires pour l’instant!

Laissez votre commentaire et débutez une conversation ! .

Ajouter un Commentaire