5 erreurs de management à ne plus commettre

5 erreurs de management à ne plus commettre
08 septembre 12:27 2016 Imprimer Cet Article

Comment être un bon manager ? Telle est la question que beaucoup d’entrepreneurs peuvent se poser. Pour vous aider à y voir plus clair, voici nos conseils sur les 5 erreurs de management à ne pas commettre :

Ne pas saluer vos collaborateurs le matin

Comme le disait Belmondo, vous allez apprendre à dire bonjour ! C’est l’une des principales erreurs de management et la plus importante. Il n’est pas nécessaire de le rappeler, la cohésion de groupe est une des clefs de la réussite de votre entreprise. Pour favoriser cette cohésion, tout commence dès le matin, lorsque vous saluez vos employés. Il est très important que vous passiez dans chaque bureau afin de montrer à chacun son importance au sein de l’entreprise. C’est une manière agréable de valoriser ses employés et de leur faire sentir que vous êtes présent, avec eux, pour tisser des liens et instaurer une ambiance propice au travail. Aller saluer ses collaborateurs permet aussi d’engager la conversation ou du moins de les mettre à l’aise par rapport à votre statut hiérarchique pour venir plus facilement vous parler. La communication étant une clef non-négligeable dans une équipe, nous vous recommandons donc de faire en sorte qu’elle soit spontanée entre vous et vos employés !

Ne pas être à l’écoute

Evidemment, en tant que patron d’une entreprise, vous n’avez pas toujours le temps de vous intéresser à tous les cas que l’on vous soumet. Néanmoins, quand un collaborateur vous fait part d’un problème, ne prenez pas la mouche en lui rétorquant que vous n’avez pas le temps, ou pire, que c’est le cadet de vos soucis ! Contrez ces erreurs de management en prenant en compte ces remarques, quitte à tenir un cahier des retours de vos collaborateurs, afin de ne jamais donner l’impression que vous êtes au dessus de tout ça. Si votre employé se fait envoyer sur les roses, la communication risque d’être coupée entre vous et qui sait, votre image et votre réputation au sein de l’entreprise pourraient en pâtir. N’oubliez pas qu’il existe une très grande solidarité entre employés, alors prenez-en soin !

Communication par écrit… Uniquement

En entreprise, le moyen de communication le plus utilisé est systématiquement le email.  C’est un bel outil, certes, mais il ne doit pas devenir le seul que vous utilisez avec vos collaborateurs. Si votre employé est dans le bureau à côté ou au même étage, il est toujours plus agréable d’aller discuter avec lui directement. Favoriser l’échange est l’essence même d’une bonne dynamique de groupe dont vous êtes le représentant ! Vous pouvez aussi, à la rigueur, leur téléphoner si vous n’êtes pas au même étage, la communication orale étant à privilégier au maximum. Vous pouvez bien entendu rédiger par la suite des mails récapitulatifs afin de garder des traces écrites de l’avancement du projet, mais ils seront surtout à titre indicatif ! De plus, comme vous le savez, le ton et les détails qu’apporte une communication orale valent beaucoup plus qu’un écrit où l’on tente désespérément d’expliquer ce que l’on attend de l’autre. Enfin, la communication orale est d’autant plus efficace qu’elle permet d’obtenir une réponse immédiate contre les réponses tardives qu’offrent les emails.

Ne pas partager ses connaissances

Voici l’une des erreurs de management les plus pénalisantes pour votre entreprise. En tant que patron, vous avez forcement de nombreuses connaissances sur des domaines qui vous sont propres et surtout, vous avez fini par connaître par cœur les forces et faiblesses de chacun de vos collaborateurs. Vous savez parfaitement à qui vous pouvez confier tel type de mission et vous savez à qui vous pouvez faire confiance. C’est grâce à cela que vous pouvez aider vos employés à s’améliorer, être plus performants et transmettre votre savoir-faire. Avoir conscience que vous êtes aussi là pour les aider est un réel plus pour vos collaborateurs, qui seront alors motivés pour vous montrer de quoi ils sont capables ! L’échange d’idées et la transmission de connaissances ne peuvent être que bénéfiques pour votre entreprise, vos employés et vous-même. Et qui sait, peut-être lancerez-vous un mouvement de recherche de connaissance et de partage entre les employés eux-mêmes !

Ne pas féliciter ou recadrer un collaborateur

Être trop gentil ou trop méchant, là n’est pas la question. Vous devez avant tout rester objectif ! Certaines actions méritent d’être félicitées afin d’encourager vos employés dans leurs démarches, surtout si elles sont bonnes. En revanche, si les résultats attendus ne sont pas au rendez-vous, n’ayez pas peur de passer pour le patron méchant si vous avez des remarques à faire. Les critiques ne doivent pas forcement être négatives, vous devez faire vos remarques de manière à ce qu’elles soient entendues et non rejetées ou mal prises. Votre employé ne doit pas se sentir dévalorisé mais doit voir que vous voulez qu’il progresse sur ses faiblesses. Si les consignes ont été mal appliquées, n’hésitez pas à les expliquer à nouveau et à vous assurer qu’elles ont été bien comprises cette fois-ci. En revanche, si vous sentez que votre employé n’y met pas du sien, vous pouvez toujours trouver des astuces comme le faire travailler en binôme avec une personne de confiance pour être sûre que le travail sera bien fait et qu’il pourra apprendre de cette personne, peut-être plus proche de lui de par sa hiérarchie.

Si vous avez déjà commis ces erreurs, pas de panique, vous avez au moins la bonne foi de vous en rendre compte et il n’est jamais trop tard pour bien faire ! Pour les autres, félicitation, vous êtes sûrement un bon manager !

  Article “identifié” comme:
  Catégories:
écrire un commentaire

0 Commentaires

Pas de commentaires pour l’instant!

Laissez votre commentaire et débutez une conversation ! .

Ajouter un Commentaire